Publié le 18/09/2009 03:58 | YC

Villefranche-D'albigeois. Un vernissage très suivi

Michel Garibal à droite attentif à l'allocution d'Eric Pujol. Photo DDM.
Michel Garibal à droite attentif à l'allocution d'Eric Pujol. Photo DDM. Michel Garibal à droite attentif à l'allocution d'Eric Pujol. Photo DDM.

La salle d'exposition de la médiathèque Jean Jaurès, était l'objet d'une fréquentation soutenue pour le vernissage de Michel Garibal. De nombreux paramètres, température estivale propre à dispenser la bonne humeur, beaucoup de monde en plus des élus et un accueil convivial, convergeaient en faveur d'une inauguration plaisante. Et tout naturellement Eric Pujol, président de la communauté de communes souhaitait la bienvenue à l'assemblée.« Un volume de paysages où l'on retrouve des lieux connus » assura-t-il, alors que J. Luc Chazottes le 1er élu municipal a noté avec le recul, « beaucoup de travail et des profondeurs de vues importantes ; je vous remercie et vous souhaite le succès pour votre exposition » ajouta-t-il.

COMMUNION DU LIEU

Mais c'est quand même l'auteur qui exprima d'abord ses remerciements puis tout son ressenti. « Je remercie mes hôtes (communauté de communes pour l'espace expo et les bénévoles de la médiathèque pour l'accueil) Après un hommage aux disparus, il évoqua le soutien de sa famille, celui des artistes peintres, « soutiens précieux aux heures de travail de ma formation et de mon inspiration » L'œuvre exposée se décompose en 5 encres de Chine et 30 tableaux. « Je fais d'abord une esquisse au fusain sur le motif avant la peinture, ce qui permet d'entrer en communion avec l'atmosphère du lieu puis je termine en atelier, souvent en plusieurs fois » expliquera Michel Garibal.

Influencé par l'albigeois (nombreux sont ses tableaux où trônent la Cathédrale Ste Cécile et le palais de la Berbie), le dégradé de ses couchers de soleil où la recherche de couleurs amplifie le cours de nos émotions, on trouvera aussi quelques natures mortes à thème aux côtés de paysages d'inspiration marine. « A Villefranche, avec des artistes locaux les expos sortent de l'ordinaire » appréciera Le conseiller général J. P. Raynaud.

 

RETOUR A LA PAGE PRECEDENTE